le blog de l'agence


retrouvez l’actualité des dernières campagnes de marketing alternatif qui créent le buzz. 3831 articles pour découvrir comment les marques du monde entier passent au marketing 2.0...

Quand le Social Média rattrape les marques

Interview de Frédéric Cavazza lors de la Conférence Marketing 2.0
  Publié le 28 April 2009
  par Julie Le Vacon

Frédéric Cavazza, connu pour son blog qu’il tient depuis maintenant 6 ans, s’intéresse à l’usage que peuvent faire les marques des réseaux sociaux et d’Internet dans sa globalité. Après 12 ans d’expérience dans le web, il apparaît aujourd’hui comme une référence dans le domaine.

Lors de la Conférence Marketing 2.0 (organisée par Vanksen et le BSI) qui s’est tenue à Paris à l’ESCP-EAP et dont nous vous parlions ici, il a animé une session sur le thème « marque et réseaux sociaux » avec des représentants de Facebook et MySpace.

Fred Cavazza explique que d’après lui, il faut avoir du talent pour pouvoir se lancer dans toute forme de communication (Internet, TV, etc.). Tout le monde ne peut pas réussir simplement en communiquant sur MySpace ou Facebook. Tout est une histoire de talent!

Il note aussi la nécessité de rester transparent lorsque l’on souhaite s’impliquer dans les médias sociaux. C’est une notion qui a été reprise par de nombreux intervenants lors de la conférence. D’autre part, une campagne sur Facebook, Myspace ne peut être une opération coup de poing. C’est une présence qui doit s’inscrire dans la durée.

Il doit aussi y avoir un engagement des représentants de la marque. Il ajoute même qu’il n’y a pas besoin d’intermédiaires (agence)… Cependant, on notera qu’avant de se lancer, une marque doit prendre du recul par rapport à ce qu’elle est et l’image qu’elle véhicule. Il existe tout de même un effet d’expérience des agences sur les réseaux sociaux et il serait dommage et même dangereux que les marques n’en profitent pas.

Beaucoup d’intervenants ont répondu présents à la conférence dont un grand nombre d’Américains. Franck Perrier soulève la question : N’y-a-t-il pas deux trains, deux vitesses entre l’Europe et les Etats-Unis ? Frédéric Cavazza explique qu’effectivement, les US ont la chance d’avoir un grand marché… l’Europe doit faire face à quelques problématiques : plusieurs langues, plusieurs dialectes, des rivalités entre les pays…

Vient ensuite le sujet Twitter : pour lui, c’est un épiphénomène, ce n’est pas comparable à Facebook, MySpace ou autre… pas grand-chose à en dire pour l’instant, c’est un phénomène intéressant, mais ce n’est pas impératif pour une marque d’y participer.

Voyez plutôt la vidéo :


CulturePod interview Fred Cavazza @ Marketing 2.0 conference from Thierry on Vimeo.

Merci à Thierry Weber pour cette interview!

sources 

Culture Pod

3 réponses

David Lajarge le 29 April 2009 à 10:40

Interview très intéressante. Merci pour l’article ;)

j.riera le 11 May 2009 à 14:48

Je ne suis pas vraiment d’accord sur Twitter.
je pense que Twitter est plus qu’a surveiller. Il faut y être pour une marque. Honnetement, il y a plus d’intérêt pour une marque à être sur Twitter aujourd’hui que sur facebook.
Facebook est très hermétique aux marques, pour la simple et bonne raison qu’à part dire “je suis fan de nike” ou attendre qu’un artiste poste la date de sortie de son album, il n’y a aucun interet et aucune interaction avec une page de marque. C’est peut être interessant pour une marque d’avoir une page et d’y dénombrer ses fans et d’en tirer des statistiques, mais niveau communication ça n’a quasiment aucun intérêt. L’utilisateur facebook est plutot hermetique au message de marques sur ce medias et le message reste sur la plateforme facebook et n’en sort pas forcément.

Twitter est beacuoup plus intéressant pour une marque, un producteur de film ou un artiste car il donne l’illusion a son “follower” de faire partie des heureux élus qui ont l’information en premier. Et aujourd’hui ou tout va tres vite, rien n’est plus gratifiant pour quelqu’un d’avoir l’exclusivité de faire transiter une information a son voisin.
C’est l’illusion que donne twitter.
Et pour une marque, il y a un vrai intéret car elle peu lancer le buzz sur un produit ou sur une production plus vite que sur n’importe quel autre médias.
Le relais se fait tres vite, au contraire de myspace ou de facebook ou l’important etait de créer un réseau d’amis.
Avec Twitter on ne créer pas un réseau d’amis, on suit l’actualité de ce qui nous intéresse.
Il est plus intéressant pour Sony d’annoncer l’arrivée d’une nouvelle playstation sur twitter ou pour Universal la mise en chantier du prochain blockbuster, car l’info sera immédiatement reprise et relayée hors Twitter, ce qui n’est pas vraiment le cas pour Facebook, ou la communauté ne sort pas forcément de la plateforme.

Julie Le Vacon le 12 May 2009 à 17:58

@ J.riera : Je suis d’accord avec vous, nous ne faisons ici que rapporter ce qui a été dit par Frédéric Cavazza.

En l’occurrence, je pense qu’il a voulu dire que Twitter ne s’adresse pour l’instant qu’à une minorité de personne, comparé à Facebook…

Je vous propose aussi de jeter un coup d’oei sur notre étude des fan pages Facebook : http://tinyurl.com/q27724

Merci en tout cas pour votre commentaire riche en informations.

ajouter un commentaire 

retrouvez un article

retrouvez un article

ou filtrer par catégories :